Les trésors de Imthefridge


par Imthefridge

Absent de l’Appart depuis quelques temps, je reviens avec quelques trésors, dénichés à droite à gauche. Et non ce n’est pas à cause de l’élection; pour tout vous dire, un contentieux s’est crée, largement alimenté par ma mauvaise foi et par Soda&Gomorrhe, qui ne supporte plus ma bossa nova, amplifiée par le tout nouvel ampli de 2000W acheté grâce à vos généreux dons. Eh ouais, nous on joue la transparence, on vous dit qu’on détourne les donations et qu’il y a pas mal d’emplois fictifs à l’Appart, mais je ne donnerai pas de noms, j’en ai déjà mis un quelques lignes plus haut.

Mais revenons à l’actu des jours précédents :

S’est tenue, à Paris, le 27 Avril, La Journée Internationale du Jazz, au siège de l’UNESCO. Alors, pourquoi l’Unesco ? Que vient-elle faire là dedans ? C’est avant tout la promotion culturelle qui intéresse cet organisme, et c’est bien ce qui s’est passé : Herbie Hancock, Marcus Miller, Bireli Lagrène, Tigran Hamasyan, Dee dee Bridgewater, Ibrahim Maalouf, Barabara Hendricks, et bien d’autres. Si ça, ce n’est pas de la Promo d’enfer, je ne m’y connais pas. C’était juste énorme, les concerts étaient… waaaah ! Et les musiciens étaient… waaaah ! Seul hic: il y avait presque trop d’égos contenus dans le siège de l’Unesco (mention spéciale pour Marcus Miller, qui arrive avec 4 gardes du corps… « Ouaich, Paris 7ème c’est trop l’quartier chaud, t’as vu… »)

http://www.unesco.org/fileadmin/jazzday/2012/livestream.html

N’allez pas, mais alors surtout pas, voir « The Avengers », même sous la pression des copains qui vous disent que « c’est pas un film pour les tarlouzes ». C’est un film clairement fait de bric et de broc, les personnages ont autant de charisme que … oubliez, ont une absence de charisme, on s’en prend plein la g*****, car le film est en 3D, même si on n’en veut pas. Il est bourré d’explosions et de « je te défonce la tête à coup de vaisseaux spatiaux qui ressemblent à des chrysalides flétries », et le seul moment drôle du film (je vais vous spoiler, car de toutes façons, c’est un film que vous n’irez pas voir) c’est Iron Man qui embarque un archer pour le déposer en haut d’un toit, et avant de partir, déclare d’un air satisfait : « accroches-toi Legolas ». Voilà. Je pense que tout est dit. Seul Robert Downey Jr, (alias Iron Man, le même qui vient de lâcher cette vanne) rattrape cette bouse intersidérale sans scénario, et avec des vilains tout pas beaux comme il faut et des gros gentils comme il faut, mais qui se tapent dessus pour savoir qui a la plus grosse. Un peu comme à L’UNESCO au final…

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=130440.html

Fin juin, retrouvez vous à Samois-sur-Seine, au Festival Django Reinhardt, cette année la programmation est dé-men-tielle !!! Ibrahim Maalouf (il est partout !), Richard Bona, Bireli Lagrène (tiens, lui aussi !), Al di Meola, Le Trio Rosenberg, Yun Sun Nah, Baba Sissoko,… Il n’y a pas que du Jazz Manouche dans le village où vécu et mourut Django: c’est un Festival de privilégiés, grosses têtes d’affiche, sur une petite île au milieu de la Seine, une ambiance de folie (les musiciens passent souvent jammer au camping après leur set) tout en restant conviviale, ce festival mérite qu’on s’y arrête !

http://www.festivaldjangoreinhardt.com/spip.php?&lang=fr

22 réponses à “Les trésors de Imthefridge

  1. http://www.allocine.fr/boxoffice/boxofficedetail_gen_pays=5001.html

    Hé ! Hé ! Bientôt 4 millions de téléspectateurs pour Avengers ! Ton message est inutile ! La contamination est en marche ! :p

    Je te trouve bien critique pour quelqu’un qui n’a pas vu ce film qui, dans le genre, est l’un des meilleurs. Certes, n’est pas un exploit…mais je ne trouve pas franchement pertinent de critiquer celui-ci. Tafiole d’elfe, va. Une blague sur Legolas et on monte au créneau ? Pareil que les elfes lors de la bataille du gouffre de Helm en fait. Ah ça, pour se planquer derrière les créneaux pour se battre à distance, y’a du monde ! Viens te battre ! Allez ! Viens ! (on est bien) Tu ne me fais pas peur lustreur de verges ! Je tiens à dire que je ne suis pas du tout Soda&gomorrhe qui se cache lâchement derrière ce pseudo (même si j’ai entendu que c’était un mec génial).

  2. « Les trésors de Imthefridge »… Je pense que ces trésors ont plus été oubliés au fond du frigo, cachés derrières les nourritures intellectuelles des études et qu’aujourd’hui elles datent un peu… L’article sur Avengers sentant le moisi à cause de sa mauvaise foi.
    De plus, c’est moi qui m’occupe des films pourris d’habitude ! Enfin pas qu’il soit pourri, hein ! Mais ce que je veux dire c’est… oui, c’est vrai, je suis assez génial. 🙂 (Notez que je passe ici tout à fait par hasard et que je n’ai rien à voir avec la personne précédente.)

  3. Je suis tellement génial qu’en cours de commentaire, j’embarque tes trésors à Rio, leur change de sexe et les appelle « elles » (ligne 3). Eeeeetttt ouais !

  4. Si tu veux une adaptation de Comics réussie, prends des vrais films, genre les 2 derniers Batman. On assiste en direct à la preuve de ta bipolarité, Soda. Vous pouvez donc pas lui faire confiance. Je persiste, 220 millions de dollars pour un film, ils auraient pu s’appliquer autre part que sur les effets spéciaux. Prends en de la graine Soda, au même titre que ta personne, ce film à l’air de bien gazer en apparence, mais il laisse un arrière goût étrange pour tous ceux qui aiment les Comics. Après, pour ceux qui se mettent sans réfléchir dans le gosier du sucre dilué dans de l’eau et des colorants, je comprends que ce film puisse plaire, mais qu’ils se plaignent pas de finir obèses. Et apprentis sodomites en partance pour Gomorrhe.

    • Nous n’avons aucun trouble bipolaire.
      Entièrement d’accord sur les deux derniers Batman.
      Mais je parlais de l’univers Marvel, dont les adaptations ont produit les plus belles bouses au monde (du genre Daredevil avec Ben Affleck: oui, c’est le combo ultime !) Je conçois ta critique mais la nuance, étant moins acerbe vis-à-vis du film. Je te reproche de cracher sur un film que tu n’as pas vu, alors que c’est le genre que tu exècres (ce qui se défend). Alors que justement ce film s’en sort bien, tu le plombes. Les effets spéciaux de qualité associés à des répliques marquantes et quelques bonnes traces d’humour sont la marque du genre… C’est comme reprocher à un western la présence de cow-boys.

      • 1) J’ai vu le film, sinon je me permettrais pas de le critiquer. D’où tu sors que je ne l’ai pas vu ? J’ai même encore le ticket si tu veux.
        2) D’où sors tu également que j’exècre les films de super héros ? Va falloir penser à vérifier tes sources, elles se tarissent.
        J’aime les bons films, j’aime les films de super héros, pourquoi c’est si dur d’admettre qu’on peut faire un bon film de super héros ? Et surtout, pourquoi c’est si dur de vouloir un bon film de super héros ? Forcément, si le spectateur reste dans le fatalisme et la passivité du « ouais… bon… y avait de bons effets spéciaux », le niveau restera le même. La base de la base dans les comics, ce sont des héros charismatiques et souvent drôles (ce dont le film manque cruellement), une histoire prenante (même remarque), et de l’action (pour le coup, le film comble les déficits dans les 2 catégories précédentes avec cette 3ème catégorie). Mais des effets spéciaux à la pelle, ça n’impressionne plus personne, les blockbusters américains en sont gavés. Que veux tu, on se lasse.
        3) L’humour et les effets spéciaux se doivent d’être au service du film, pas l’inverse, on a l’impression d’avoir noyé le goût d’un bon hamburger maison dans des kilos de ketchup industriel.

        Eat that.

        • 1) Ton analyse du film était si vaste et pertinente que je croyais que tu t’étais contenté de lire la critique guitarpart’. Non, je plaisante… Je croyais que tu voulais pas le voir, c’est tout. Mea culpa.
          2) Quels films de super-héros aimes-tu ? Attention au terme super-héros…
          3) Tout à fait d’accord, j’ai jamais dit le contraire.
          4) Tu sais que la proprio croit qu’on s’engueule et nous a menacé d’expulsion ?

    • C’est la faute de Imthefridge ! Il m’a dit  »eat it » alors qu’il sait que je suis pro-égyptien et que je ne peux pas blairer l’empire d’Hattusha ! (hé hé…Eat it… Hittites… Oulalala je suis drôle.)

  5. D’autres moyens comme la rhétorique malhonnête par exemple ? ^^
    J’aime : Watchmen, les 2 derniers Batman, les Batman de Tim Burton, Sin City, le dernier X-men, et Robert Downey Jr. (ha pardon, c’est pas un super héros ? Pourtant il arrive à me faire croire en Iron Man 1 et 2, films aussi moyens l’un que l’autre, mais Bobby sauve le tout du massacre.) A l’aune de ces films, je persiste, Avengers est une bouse intersidérale. Et plus cette conversation traîne, plus je vois avec effroi les défauts de ce film, car je suis obligé de me remémorer certaines scènes afin d’analyser mon ressenti. Et la mise en abîme du peu qu’il y a à sauver dans ce torchon m’énerve encore plus. Je vais me transformer en Incroyable Fridge, et attaquer tout ce qui passe sous mes yeux à coups de « nourritures moisies », comme tu l’as si bien dit. Tu imagines un Soda à la péniciline ? Ha pardon, c’est déjà fait, les soda ont tous un goût de médicament.

    • Après la sodomie, tu t’attaques aux sodas: ça y est, la guerre est déclarée ! Sans parler du fait que tu aies parlé des Batman de Tim Burton.
      C’est une question de goût en définitive, car si tu défends le dernier x-men, les arguments des effets spéciaux et de la qualité de l’histoire sont largement atténués. J’aime bien ceci dit… En gros, parmi le nombre ahurissant de bouses, j’en démarque trois films de super-héros de plus que toi: Iron Man 1, Thor et Avengers. Et en retire un: Watchmen: il faudra un jour m’expliquer ce que ce film a de bien, excepté Rorschach. :p

  6. Le dernier X men relate quand même la genèse de ces derniers, donc si l’histoire de ce film n’est pas convaincante, ou intéressante, rien ne peut l’être dans la saga X men. De plus, les effets spéciaux servent le propos dans ce film, ils n’en rajoutent pas trois couche pour bien nous faire sentir qui est le patron des effets spéciaux, en témoignent les scènes de dialogues en nombre hallucinant pour un film de super héros. Il en va de même pour watchmen, il n’y a que le strict minimum en terme d’action, pour se concentrer sur l’ambiance, les décors, les relations de **** qu’entretiennent les personnages (ça devrait te rappeler la compagnie des Bruyants). Et Rorschach… Magique ce mec.

    D’ailleurs le vrai ressemble à un de tes acteurs fétiches :

    • Tout à fait d’accord pour xmen. Mais de là à cracher à ce point sur Avengers, qui relate la création du Shield tout de même, je te trouve extrême.

  7. Ce que j’adore, c’est que c’est toi même qui me donne raison. Le film a tellement peu de cohérence que tu lui inventes un scénario. Le SHIELD est juste une organisation plus ou moins gouvernementale fondée par Samuel (alias Fury), qui existait bien longtemps avant le projet Avengers, ils se servent juste des protagonistes d’Avengers pour régler le problème. The Avengers relate l’histoire de The Avengers, mais ça, personne ne l’a vu. Je propose donc qu’on publie une liste exhaustive des films ratés de super héros, dans laquelle Avengers y tiendra une place de choix, puisqu’il a réussi à se faire passer pour un vrai film. C’est comme la torture finalement, les gens s’habituent et finissent par aimer ça.

    • Mais attends, tu parles du scénario des Comics là, qui consiste à ce que pendant son exil, Loki le demi-frère de Thor s’allie avec un extraterrestre. Loki donne l’assaut sur Terre avec les extraterrestres. En échange de la terre ce dernier devra remettre le Cube à l’extraterrestre. Pour le contrer, un super borgne mais aussi directeur du Shield réunit des mecs bizarres aux caractères farfelus mais aussi aux super pouvoirs.

      On est d’accord, c’est vraiment de la merde. Marrant, avec des qualités autres que scénaristiques, mais le scenario est merdique. On a l’impression que tu veux une adaptation intelligente de ça. Non, mais tu plaisantes ?

      Tu as perdu de vue qu’on parle des comics, là. Le film n’étant qu’une adaptation, tu ne peux pas lui imputer ces défauts. Pour une adaptation de ce scénario, je trouve que le film s’en sort bien, qui respecte les 3 traits qui sauvaient l’œuvre originale: l’humour, le spectaculaire, les répliques marquantes.
      C’est donc plus l’univers de Marvel qui te rebute. Ou alors tu t’imaginais que c’était bien plus complexe ou je ne sais quoi… Mais la plupart des Marvel ça reste des bd pour enfants ou ados attardés, des types en collants aux pouvoirs particuliers ou aux technologies de fou, sans trop de jugeotte ni de profondeur même si Stan Lee nous dit qu’untel est intelligent… Je n’ai jamais lu un scénario intelligent en tout cas, et le personnage le plus profond est de loin Deadpool.

      La  »torture » a commencé avec ces comics, cracher sur le film qui les adapte montre que le mode de torture à changé, pas que l’intensité de la torture a augmenté. Au final, ce film est aussi respectable que les comics, c’est à dire peu ou beaucoup, selon ce que tu cherches. Mais l’adaptation est  »réussie ». Tu préférais l’ancienne torture, c’est tout, le fond reste le même… Par comparaison avec les comics ultimates, tu ne peux pas dire que l’adaptation est mauvaise.
      Je t’accorde que le film peut être consideré comme nul, on est loin de la crème du 7e art, je ne me battrai pas pour cela. Mais on parle de super héros, bordel ! Mêmes les meilleurs Batman ont leurs limites ! Tu cherches des qualités que ne peut pas avoir cette œuvre. (À moins que tu m’expliques comment le principe de dieux d’Asgard qui se battent avec des extraterrestres, des espions russes, américains, des archers, des monstres magiques et un philanthrope milliardaire puisse donner un bon film ? Ce n’est en tout cas pas une adaptation ratée qui entrerait dans la liste exhaustive des films ratés de super héros…

  8. Putain, j’ai écrit un roman. Je résume: Avengers, pas un bon film dans tous les films au monde. Bonne adaptation. Bon film de super héros dans la catégorie super héros. Je trouve que tu as des attentes trop hautes dans une catégorie faite pour rigoler. Un peu comme lire un JK Rowling et se plaindre que les thèmes abordés soient moins forts que ceux de Dostoievski.

  9. Le point fort de JK Rowling et donc de Harry Potter, c’est qu’il y a, contrairement à ce que tu affirmes, plusieurs niveaux de lecture, c’est pour ça qu’elle touche un si large public. On peut tout à fait trouver des thématiques aussi fortes que celles de Dosto, il y a même eu des mémoires de recherches et des études très sérieuses sur les métaphores psychanalytiques dans Star Wars (tuer le père, tout ça,…) et dans Harry P. Ces phénomènes de société on du sens, on parle pas des 20 millions de personnes qui ont vu Avengers, on parle d’au moins 900 millions de lecteurs plus ceux qui ont vu les films sans lire le livre (hérésie, j’en conviens.). Ces études peuvent paraître fumeuses, mais c’est quand même intéressant, et beaucoup de gens adhèrent à cause de ces différents niveaux de lecture (regardes toi, toujours à faire des recherches sur la sexualité de Jar Jar Binks). C’est le cas des derniers Batman, de Watchmen également. Par contre, ce n’est absolument pas présent dans Avengers, psychologie et profondeur des personnages : 0 pointé, alors qu’il y a de la matière. C’est pour cela que le film m’a déçu. On aurait pu creuser la relation Thor/Loki, Eyehawk/veuve noire, et j’en passe, mais on s’est contenté d’additionner des individualités dans un magma informe, aucune articulation entre les histoires propres aux personnages, ce qui entraîne des jeux d’acteurs proche de celle des huîtres (pardon pour elles). Je réitère, 220 Millions de dollars, 2h20 de film, me dis pas qu’ils n’avaient ni le temps ni les moyens de creuser. Ils ont juste voulu faire du fric, alors qu’ils auraient pu faire du fric et un bon film, tout était réuni, ils se foutent juste de nous.

    • Pour JK Rowling, c’était la notion d’écart avec Dostoievski qui importait. C’est sûr que l »écart entre un Avengers et un chef d’oeuvre est plus grand.

      Le problème, c’est qu’avec le talent de broderie, on peut trouver différents niveaux de lecture à peu près partout. Les théories fumeuses qui en découlent sont d’autant plus dangereuses qu’en voulant faire de l’œuvre quelque chose de plus grand que l’oeuvre elle-même ne se réclame, on finit par la tourner en ridicule en voyant les limites des théories.
      Quant au temps et aux moyens colossaux, le résultat est dû à un parti pris: légèreté, spectaculaire et non pas psychologie et finesse. C’est certes critiquable et cela réduit la portée du film, mais de là à tout jeter, non.
      Je crois qu’on a fait le tour… Un petit chapitre harmonieux sur les costumes horribles des dieux d’Asgard à jeter pour conclure ? Ou alors sur l’envie de meurtre de Captain America ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s