En vadrouille: Bordeaux et le cerveau (in)saisissable


 Par Schmilblicq

« Rapprochez-vous.

Plus près.

Car plus vous croirez en voir, et plus vous vous ferez avoir. »

 

Vous avez, bien entendu, reconnu cette devise tirée de Insaisissables, réalisé par Louis Leterrier, LE film de l’été que vous êtes allé voir pour combler une soirée vide de vos vacances, ou tout simplement pour accéder à cette technologie révolutionnaire appelée climatisation. Cela tombe bien, car je n’en parlerai pas ici (bien qu’il faille tout de même mettre un bémol à ce blockbuster estival qui vous a soigneusement détourné de toute la programmation cinématographique). Non, en fait, il s’agit de quelque chose de bien plus complexe, qui m’a complètement bluffé cet été : l’exposition Cervorama, qui se tient sur les quais de Bordeaux, à Cap Sciences jusqu’au 5 janvier 2014. Un titre futuriste, des termes à la « X-men », tout cela dans un hangar sur des panneaux noirs : on aurait de quoi se croire dans un décor de cinéma.

Découvrez « Cervorama » en vidéo

 

Rapprochez-vous.

L’exposition retrace, au fil d’explications très simples, le fonctionnement de notre cerveau. Accessible à tous dès 7 ans, le sujet s’accompagne de schémas, de photos, de modelages, et, surtout, de jeux. Tout visiteur motivé est muni d’une carte magique, qui lui permet d’activer, rien que par la pensée (ou presque) des tablettes vouées à exaucer votre souhait le plus cher, à savoir, celui de jouer de manière illimitée à des applications qui lui feront remuer les méninges. Cela devient vite addictif, car il est question de battre les records établis par les visiteurs de la journée et d’immortaliser votre nom sur le tableau de la gloire. Grands magiciens, rois du casse-briques, ou encore dieux du memory, vous êtes tous appelés à déployer des qualités cognitives encore insoupçonnées. En somme, rien de mieux pour mettre en pratique, après explication, l’activité de votre cerveau. Si un peu de noir sur des panneaux fait office de muséographie, l’essentiel de l’exposition passe par une mise en pratique ludique et une animation des ateliers efficace. Finalement, une pédagogie bien menée vaut mieux que tous les grands textes que l’on lit parfois avec ennui dans d’autres expositions.

 

Plus près.

Si le parcours est très clair et plutôt bref, mieux vaut ne pas prévoir d’horaire de sortie (surtout si vous avez des enfants). Avez-vous seulement la moindre idée de ce à quoi ressemble un cerveau de baleine ? Après une comparaison de différents systèmes cérébraux du règne animal, vous comprenez le mécanisme de votre propre cerveau : son anatomie, sa capacité d’apprentissage, sa tendance à l’illusion. Cette exposition propose à la fois un thème général, et un sujet très personnel, qui, finalement, concerne notre propre cerveau. Nous voilà donc acteur et sujet de ce parcours. Acteur voire… cobaye ! Parmi les animations proposées, celle se rapportant aux illusions et tromperies du cerveau mérite toute votre attention. La vidéo nous présente un magicien qui nous suggère de compter les passes de ballon qu’effectuent trois personnes en T-shirt blanc. Pendant ce temps, trois autres personnes en T-shirt noir font la même chose. La seule difficulté qui se pose alors est le fait que ces deux équipes bougent sans cesse et s’entrecroisent. Combien de passes alors ? 16 ? oui, c’est exact ! Mais… avez-vous seulement vu quelque chose d’inhabituel dans cette vidéo ? Non ?! Et non, car figurez-vous que la concentration sur un point, qui de plus est blanc, nous fait omettre tout le reste. Après ce petit manque d’observation, on prend la résolution de prendre un peu de recul dans cette vidéo. Le dernier tour est finalement décevant : la caméra film tour à tour le magicien, son partenaire et la table où il étale ses cartes. Pendant que la caméra bouge, le magicien intervertit simplement deux paquets de cartes. Les étapes intermédiaires sont sans intérêt, et on se dit qu’on est désormais plus fort que le magicien puisqu’on l’a démasqué. Oui, mais… avez-vous vu les changements qui se sont opérés en même temps que le tour ? Le tour de magie n’est qu’une distraction pour empêcher notre cerveau de voir l’essentiel. Comme beaucoup d’autres choses, si c’est la leçon que l’on peut tirer de cette exposition somme toute anodine.

Car plus vous croirez en voir, et plus vous vous ferez avoir.

  •  Cervorama

Cap Sciences, Quai de Bacalan, 33300 Bordeaux.

6€/3,80€ et gratuit pour les 15-25 ans en nocture jusqu’à 21h les vendredis.

Jusqu’au 5 janvier 2014

  • Informations sur l’exposition :ICI

Impression

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s