L’hypermarché d’art de Pascal Lecoq à la Galerie Lara Vincy.


Par Zadiggidaz

hyperobjets150

À l’occasion de sa quatrième exposition personnelle à la Galerie Lara Vincy, le plasticien polymorphe Pascal Lecoq a transformé la galerie  en « hypermarché d’art » où il a fait étalage de ses objets d’art en devenir. Concept ludique, les hyperobjets d’art sont en réalité des packagings commerciaux dans lesquels l’artiste s’est amusé à repérer des noms d’artistes – parmi eux les classiques David, Martini, Rembrandt ou les modernes, Ben, Koons ou Richter – qu’il a par la suite révélé à eux mêmes en les recouvrant de leur couleur dominante, ce dans le but de faire ressortir ces « signatures ». Véritables objets d’art inconscients, les hyperobjets d’art de Lecoq sont ainsi présentés sur des étagères, comme ils pourraient l’être dans les hypermarchés, et invitent le public à retrouver les packagings originaux de ces œuvres transfigurées.

 

De manière ironique, l’exposition présente donc d’abord une série d’hyperobjets d’art qui s’inscrit dans la lignée de l’œuvre prolixe de Pascal Lecoq. En effet, depuis des années, le plasticien élabore ses théories à travers OXO, le magazine qu’il publie quatre fois par an. Bien plus qu’un magazine, OXO est un véritable support de réflexion, bientôt processus de création par lequel l’ensemble des concepts de Pascal Lecoq sont passés. De concepts, ils deviennent bientôt graphiques puis plastiques comme ces hyperobjets qu’il révèle à eux mêmes depuis 1996.

HyperobjetsSimulationnist

Par ailleurs, l’exposition de la galerie Lara Vincy  présente également ses Lubies, une autre idée développée dans OXO et élaborée cette fois à partir des planches de drapeaux contenues dans les dictionnaires  devenant ainsi, dans les mains de Pascal Lecoq, un véritable outil de langage. En outre, vous pourrez également y trouver ses Miss Erotica, ballons cactiformes aux aspects phalliques dont la chambre à air a été retournée puis extraite.

 

En somme, une exposition qui a été très intéressante à la Galerie Lara Vincy, où nous espérons retourner, et pour en savoir plus :

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s