Post-it Chloé


Par Les Clefs Relle

« Colin s’assit et Chloé se nicha commodément près de lui.

–       Elle est gentille, cette petite fille, hein, dit Chick.

Chloé sourit. Colin ne dit rien mais passa son bras autour du cou de Chloé et se mit à jouer négligemment avec le premier bouton de sa robe qui s’ouvrait devant. Alise revenait (…). Elle avait bien choisi le disque. C’était Chloé, arrangé par Duke Ellington. Colin mordillait les cheveux de Chloé, près de l’oreille. Il murmura :

–       C’est exactement vous. »

«  Et Colin ? demanda Alise.

–       Il reste, dit Chloé. Il faut qu’il travaille, mon pauvre Colin. Il n’a plus de doublezons.

–       Pourquoi ? demanda Alise.

–       Les fleurs… dit Chloé.

–       Est-ce qu’il grandit ? murmura Alise.

–       Le nénuphar ? dit Chloé, tout bas. Non, je crois qu’il va partir…

–       Alors tu es contente ?

–       Oui, dit Chloé, mais j’ai si soif.

–       Pourquoi tu n’allumes pas ? demanda Alise. Il fait très sombre, ici.

–       C’est depuis quelque temps, dit Chloé. Il n’y a rien à faire. Essaye.

Alise manoeuvra le commutateur et un léger halo se produisit autour de la lampe.

–       Les lampes meurent… dit Chloé. Les murs rétrécissent aussi. Et la fenêtre, ici, aussi.

–       C’est vrai ? demanda Alise.

–       Regarde… »

 

 

 

L’Ecume des jours, Boris VIAN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s