Bibliothèque: Jose James, la voix sucrée du Jazz/Hip-Hop. Il est venu, il a chantu, il a vaincu.


 Par Thefridge

Depuis quelques jours, Jose tourne en boucle dans la cuisine de l’App’art, tout comme la sœur de Soda, mais cette sordide histoire de mœurs ne vous regarde pas. Ce séduisant chanteur américain d’origine panaméenne envoûte jusque Flocons, coloc froide et distante, j’ai pourtant vu sa timidité fondre comme neige au soleil. Elle a même dansé des slows avec des inconnus. Mais ça aussi, c’est une sordide affaire de mœurs qui n’a pas sa place dans un article où le sérieux et la pédanterie sont de mise.

Enfin, quoi, on n’est pas un tabloïd lambda, on est le seul et unique tabloïd culturel! D’ailleurs, si on pousse le raisonnement, l’App’art ressemble de plus en plus à Secret Story, ne manque plus qu’à trouver la Voix. « Aujourd’hui dans l’App’art, 8 nouveaux couples se sont formés et séparés, entre la cuiller et le pot de yaourt, rien ne va plus, la clef a déserté son trou de serrure pour aller se faire trousser par le trousseau (de clefs). Qui va craquer le premier ? Vous le saurez au prochain commentaire de la propriétaire ! »

Maintenant que  vous voulez tout savoir du pourquoi du comment, il ne vous reste plus qu’à nous poser des questions cochonnes via Fesse-book ou Tout-oui-t-heure. Car ici on dit oui à toute heure.

Revenons à nos moutons, ou plutôt à notre Hispano-porto-ricain. En lisant cette introduction sentant le stupre jusqu’au bout des lettres (c’est du gland n’importe, tout fout le camp !), vous avez probablement eu le temps d’écouter le lien ci-dessus. Et par la même, vous avez pu faire votre gym quotidienne tellement ça groove.

Jose-James-insideOn sait assez peut de choses sur le garçon, mais qu’importe, la musique parle d’elle même, avec ses trois anciens albums The Dreamer (2008), Black Magic (2010), For All We Know (2010),  Jose nous a prouvé qu’il est un chanteur de jazz exceptionnel. Mais maintenant, avec le nouvel album, No Beginning No End (2013), Jose nous prouve qu’il est un Maître. Il s’attaque au Jazz, bien sûr, mais également à la Soul, au Hip-Hop, au Funk. Et c’est avec délectation qu’on se laisse bercer par les mélodies et surtout les textes de ce monsieur. Tout fait sens, paraît-il, mais les textes de José font sens-ation. Entre militantisme et poésie, vous vous devez d’y faire attention si vous êtes anglophone (quelle horreur ! Allez-y, faîtes croire à la perfide Albion qu’elle n’a pas besoin de parler d’autres langues que la sienne ! Oubliez la langue de vos ancêtres, incultes barbares que vous êtes ! Yo ! Tukiff la vibes ou bien ? ). Dans la lignée d’un Gil-Scott Heron, mais avec une voix plus intéressante, Jose n’a pas fini de subjuguer vos oreilles !

Un petit conseil d’ami, si vous avez une copine, une femme, ne l’emmenez jamais à un concert de James, elle risquerait d’y laisser des plumes, et vous avec. A moins bien sûr d’aimer le challenge, ce que je respecte également. Moi José pas le faire, en effet, James cette tranquillité que procure le quotidien maussade et redondant.

No Beginning No End (2013), Sorti le 22,01,13 Label Blue Note

2 réponses à “Bibliothèque: Jose James, la voix sucrée du Jazz/Hip-Hop. Il est venu, il a chantu, il a vaincu.

  1. Oserais-je plaider en ma défonce avec un nom pareil que le mien ?

    Allez, j’ose:
    Non, c’est pas vrai, aucune cochonceté. Et d’ailleurs, j’étais au cinéma. Avec Imthefridge et sa copine. Devant le dernier Tarantino. Une sorte de plan à trois sanglant, quoi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s