Débat sur canapé: Panorama de P.Decouflé



Par Lola LBL

Pour le premier évènement organisé par Être App’art nous sommes allés voir, chroniqueurs et lecteurs, la pièce Panorama de Philippe Decouflé, présentée jusqu’au 15 juillet à la Grande Halle de La Villette.

Philippe Decouflé c’est d’abord un danseur formé à Angers par Merce Cunningham et Alwin Nikolais, précurseurs de la danse contemporaine. En 1983, il crée sa propre compagnie: la compagnie DCA (Diversité, Camaraderie, Agilité). La rigueur et l’hérédité pesante propre à la danse contemporaine se mélange chez Decouflé avec un univers loufoque, enfantin parfois, mais emprunt d’un regard ironique et souvent juste sur la société. Déjà vu, me direz-vous. Les critiques ont fusées sur l’aspect redit et mal assemblé de cette rétrospective du chorégraphe. Financièrement intéressée peut-être, Decouflé n’a jamais opté pour l’hypocrisie: il aime utiliser les grands moyens. La preuve en images aux Jeux Olympiques d’Albertville en 1992.

Cependant, en utilisant des codes et des thèmes courants, il réussit à opérer une désacralisation de la danse et c’est l’aspect le plus intéressant de son travail. Il va jusqu’à nous présenter un spectacle total, obligeant les danseurs à maîtriser chant, théâtre, cirque, techniques diverses et costumes audacieux. Populaire, certes, mais si différent de l’offre de danse contemporaine aujourd’hui qu’on se régale d’un peu de croustillant dans les yeux.

Panorama présente donc des pièces des années 80, entre survêtements fluos et parodies de jeux vidéos, des classiques de Decouflé comme la danse de palmes (oui, c’est une danse avec des palmes aux pieds), ce qui représente une performance pour les danseurs neufs et frais de la compagnie. Ils défendent cependant très bien cette fantaisie de Decouflé et lui ajoutent leurs personnalités hétéroclites.

Passage dans le salon de l’appart à la sortie du spectacle:

Camille: « Génialement déjanté »

Christel: « Panorama: vue d’ensemble que nous offre Decouflé sur notre propre paysage psychédélique interne. Une avalanche d’émotions à l’état brut, fugaces, éparses, déstabilisantes … auxquelles on se laisse aller avec un réel plaisir, guidés par le talents des artistes. »

Tanguy: « Spectacle drôle et captivant, des artistes hauts en couleur ! »

Soda&Gomorrhe: « Une œuvre kaléidoscopique de trente ans de création, contée de manière aussi excentrique que jouissive. »

Rime: « Un spectacle coloré, ludique et par moments très drôle. Un vrai plaisir. »

Alexandra et Arthur: « Dépaysant, atemporel, accessible et drôle. Synchronisation et de dynamique de groupe peut-être trop défaillante. »

Une réponse à “Débat sur canapé: Panorama de P.Decouflé

  1. Pingback: Octopus de P.Decouflé: du rock’n roll et du sensuel | Etre App'art·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s