Intense Proximité, une triennale transformée


Par Flocons

L’évènement du début du mois d’avril a lieu au Palais de Tokyo. Après de longs mois de travaux, l’imposant bâtiment rouvre ses portes dévoilant le nouvel aménagement de son sous-sol. Cette deuxième phase de travaux a été menée par le même duo d’architectes que pour la première, Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal. Grâce à ces travaux, le Palais de Tokyo devient aujourd’hui l’un des plus grands sites dédiés à la création contemporaine en Europe avec ses 22 000 m2.

 

Jean de Loisy est le directeur de cette structure assez atypique dans le milieu de l’art contemporain. Dirigé dynamiquement à son ouverture par Nicolas Bourriaud et Jérôme Sans, le Palais avait perdu un peu de son éclat des débuts. Avec la réouverture du bâtiment, Loisy présente une toute nouvelle programmation qui prendra effet en septembre avec des présentations d’artistes peu vus depuis longtemps dans les institutions, des « Modules » pour mettre en avant des artistes émergents ou encore des « Bibliothèques imaginaires »

Des cartes blanches seront régulièrement proposées à des curateurs et à des artistes. La nouvelle saison risque de nous réserver bien des surprises ! De plus, dans le bâtiment, les espaces seront investis par des commandes faites à des artistes tous les 12 à 18 mois pour mettre en avant la structure du bâtiment et le dynamisme de créations originales.

 

Du jeudi 12 avril à 20h au vendredi 13 avril à minuit, une entre-ouverture a été mise en place au Palais de Tokyo pour fêter la fin des travaux. Des performances, des spectacles, des œuvres étaient proposés gratuitement pendant 24h au public. Le Palais a ensuite été fermé de nouveau jusqu’au 20 avril où s’ouvrira la Triennale.

 

Parlons-en de cette triennale justement! Elle est la troisième édition de la manifestation intitulée jusqu’à maintenant « La force de l’art » et qui a lieu tous les trois ans. Créée en 2006 pour promouvoir la création française, elle a été pour cela beaucoup critiquée. Le commissaire de cette nouvelle édition, Okwui Enwezor curateur très en vogue actuellement et connu pour son édition très engagée d’une Documenta, a donc choisi de changer le nom de cette manifestation. Ce sera juste « La Triennale ». Il s’est entouré de cinq commissaires sélectionnés selon des critères précis. Pendant un an, ils ont travaillé côte-à-côte pour se poser des questions et parcourir certains pays. Ils en sont revenus avec l’idée de baser cette année la triennale sur l’ethnologie en la plaçant notamment sous le patronage de Lévi-Strauss. Intitulée Intense proximité pour évoquer toutes les tensions qu’il a pu et peut toujours y avoir entre les européens et des civilisations étrangères, elle aborde les questions de la colonisation française et de la mondialisation. En prenant comme un sujet un « topo » des différentes biennales et foires mondiales actuellement, quel nouveau regard pourra-t-elle apporter sur ce thème de la mondialisation? Les commissaires sauront-ils éviter l’écueil du trop-plein de documentation qui pourrait transformer l’exposition en une pénible conférence?

Affaire à suivre! Je vous en reparlerai bientôt.

 

Triennale « Intense Proximité », Palais de Tokyo et sept autres lieux associés, du 20 avril au 26 août 2012.

 http://www.latriennale.org/

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s