STUCK IN THE SOUND @ La Cigale, 22/03/2012


 par M.P.

Un vent nouveau semble souffler sur le rock hexagonal depuis plusieurs mois. Après des années marquées par la déflagration engendrée par nos bébés rockeurs nationaux, l’atmosphère semble quelque peu s’anglo-saxonniser, comme si chanter le rock dans la langue de Shakespeare n’était plus un tabou, voire carrément un sacrilège d’ordre supra-divin. Oubliée donc la vilaine citation de l’illustre Lennon, rappelant à quel point le vin anglais était aussi insipide que le rock français (sérieusement, la vieille Albion est elle réputée pour ses mets exquis ?), oublié le boycottage de nos radios bien pensantes mais souvent bien pensées : oui, le rock chanté en anglais se porte bien, rien qu’en se référant à la victoire de la musique décrochée le mois dernier par notre chère Izia, déjà « critiquée » il y a de cela plusieurs semaines par votre fidèle serviteur. Le récent carton du groupe Skip The Use et son tube « Ghost » a refroidi tous les détracteurs, et leur concert au Bataclan le 22 mars dernier affichait déjà complet. Quoi ? Le 22 mars, me dites vous ? Le même soir que… Stuck In The Sound ? Pardon ? Que qui ?

Voilà une bien heureuse coïncidence. Car il faut l’avouer, c’est avec plaisir que nous nous rendons à la Cigale pour assister au show parisien des « bolos de Montreuil » comme aime le rappeler José Reis Fontao (chant/guitare) qui, tout en se construisant progressivement, à coup d’influences pixiennes voire nirvanesques, de 3 albums qui, s’ils n’en sont pas moins différents, tiennent tous bien la route, de shows hexagonaux et internationaux, vient de cumuler 10 ans d’existence. Une Cigale paraissait donc amplement méritée, et c’est une bande légèrement stressée qui assène la fosse d’un violent « Zapruder ». Très vite, le ton est donné : guitares noisy, batterie (trop) lourde et voix de fausset. Quelque chose frappe en premier lieu : la cohérence du groupe. Dix années de tournées ont soudé les membres qui semblent jouer les yeux fermés, uniquement pour le plaisir et sans trop forcer. La fosse pogote joyeusement sur « Shoot Shoot », l’ambiance est plutôt bon enfant, la voix de José fait des miracles. Le titre « Brother » issu du dernier album « Pursuit » permet de rendre compte des progrès de la bande : ça joue carré, compact, on en croirait presque un groupe anglo-saxon. Pourtant, quelque chose semble manquer au fur et à mesure des titres qui suivent, peut être un grain de folie, où la présence d’un véritable tube, une certaine suffisance sinon, tant le concert peine à décoller véritablement. Imaginez la scène suivante : un Airbus A380 volant à une altitude de 1000 mètres et les gaz à fond, suffisamment pour ne pas raser les pâquerettes mais insuffisant pour tutoyer les sommets. Et c’est lorsque l’on perd encore de l’altitude que le groupe lance le premier grand moment de la soirée, le bien aimé « Ouais ». La machine s’emballe, la foule devient incontrôlable, hurlant en cœur les « Oh, Wouhou, Ouais ! » de ce qui constitue bel et bien une des chansons les plus puissantes de Stuck. Puis, histoire d’achever un public qui n’en demandait pas tant, « Toyboy », titre figurant sur le jeu Guitar Hero, est joué. L’avion a véritablement atteint son altitude de croisière, plus personne ne redescendra tant que le groupe ne l’aura pas décidé.

La suite sera marquée par deux rappels, plusieurs titres d’excellente facture (« Criminal »), plusieurs remerciements sincères et marqués, la bande semblant particulièrement émue devant le parterre qui compose la Cigale. José possède véritablement une voix unique, reconnaissable entre mille, et les autres musiciens assurant derrière ne sont pas en reste. Que ceux qui croyaient que le retour de la langue de Shakespeare dans le rock du pays de Molière n’était qu’un énième effet de mode se méfient : Stuck In The Sound ne semble pas être un feu de paille.

CD « Pursuit » (Discograph)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s