Ibrahim Maalouf


par Imthefridge

On m’avait demandé un article sur la reproduction chez l’ormeau, mais finalement j’ai trouvé un sujet beaucoup plus intéressant : Ibrahim Maalouf, encore un nom à ajouter à la longue liste des an-ormeaux de la musique.

Je vous passe le côté fastidieux des présentations biographiques et de la discographie, Kiwipédia est là pour ça. Parlons de ce qui nous prend aux tripes, de ce que Kiwipédia ne nous donnera jamais.

Par commodité pour un futur calembour, on appellera Ibrahim Maalouf, Ib.

Trompettiste et géologue du son, Ib vient forer nos tympans, il fait remonter à la surface des sensations enfouies au plus profond de nous. Il malaxe les sinusoïdes, il bâtit des strates de sons, il remue les plaques tectoniques de l’ordre établi, jazz/musique orientale/électro fusionnent dans un magma ô combien séduisant. Lithosphère feutrée, tantôt épique et explosive (« Missin Ya » et sa reprise du thème d’ « A night in Tunisia » http://youtu.be/zSqGJeFLjG0 ), ses albums sont taillés comme un diamant et sertis sur une monture Cartier, la vulgarité du consumérisme haut de gamme majeure en moins.

Bref, ça donne envie de passer à une soirée Tuning, en 2CV, et de faire bouncer les kékés avec Ib, porté par un caisson de 300W. (Au hasard, prenons « Esse Emme »http://youtu.be/YObx7TSChzg, un conte des Mille et une Nuits façon Dubstep). Mais si, tout le monde a eu un jour ce désir inassouvi de leur passer de la vraie musique.

Une phrase vue sur Toutouyoutoube me vient, en anglais, parce que mondialisation (ou fascisme intellectuel, c’est selon). « (Ib,) thank you for connecting the bottom with the top ». C’est ça le secret.

Ha, oui, un autre de ses tours de passe-passe, il possède un instrument unique (la trompette à quart de tons, qui permet de jouer les gammes arabes), inventée par son père, et ça, c’est la classe.

Mais alors, pourquoi n’est-il pas plus célèbre ?

Pourtant reconnu unanimement (il a gagné beaucoup des prix musicaux les plus prestigieux), Ib n’a pas le succès commercial qu’il mérite. Son économie de moyens et son apparente sobriété musicale devrait pourtant séduire en ces temps de crise financière !

Mais, quand vous l’aurez écouté, soyez parcimonieux dans vos éloges, car l’Ib est ration.

Allez, vous l’avez mérité.

Et pour ceux qui ne peuvent plus s’en passer :

Une réponse à “Ibrahim Maalouf

  1. J’ai eu la chance de le voir en concert dans un petite salle de 1000 personnes. J’ai été tout à fait charmé et impressionné, tout pseudo-néophyte que je suis. Un artiste qui est très bavard sur scène, qui se tourne vers le public, lui explique morceau après morceau dans quelle perspective, avec quelles influences et surtout pourquoi il a choisi de jouer ce morceau de cette façon. Cet artiste a conscience du public et essaie vraiment de transmettre sa création musicale.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s